Un peu d'anatonie, du nez et de la gorge

Un peu d’anatomie L’anatomie du nez et de la gorge

 

Pour bien comprendre pourquoi certains entre nous ronflent, il faut avoir quelques notions d’anatomie. Précisons d’abord que la ventilation permet l’apport de l’oxygène jusqu’au sang et l’élimination du gaz carbonique vers l’extérieur. Pour réaliser cette function, l’air doit entrer par le nez, seule voie physiologique prevue à cette usage, la bouche ne servant qu’en cas d’urgence, lorsqu’il y a un obstacle à la ventilation nasale.

 

Après avoir pénétré dans les fosses nasals, l’air passé entre la cloison septale au milieu des cornets sur les côtés. En function des different reliefs de ces parois, il y a donc un courant d’air fluide ou turbulent, comme dans un tuyau. Il existe un point du nez où la vitesse du courant d’air est très élevée: il s’agit de la valve vestibule-nasale, point le plus étroit du nez. A partir de cette valve, l’air va être guide le long des cornets qui lui servent de veritable rails jusqu’au cavum, la partie supérieure de l’arrière gorge. Dans certaines conditions, le nez peut être obstrué. Dans ces cas, la résistance nasale sera augmentée et, au-dessus d’une certain difference de pression, une respiration buccale prendra le relais. L’air passant dans ces goulots d’étranglement, du fait de ces obstacles sur son trajet, vibrera dans une zone de turbulence responsible d’un “raclement” bruyant, un peu different du ronflement. En cas d’obstruction nasale, l’air qui passera dans les fosses nasals subira une force de succion plus importante, elle meme responsible de turbulances en arrière du nez, c’est-à-dire du ronflement, par la vibration du voile mou plaque contre la paroi postérieure du pharynx.

 

Quand l’entrée du nez est bouché- suite des muscles faibles des narines- et quand les poumons continuent à inhaler, une pression negative se fait dans les voies respiratoires et ainsi tous les points problématiques possibles (langue, luette, amygdales, etc) peuvent bloquer la voie respiratoire, avec le ronflement et l’apnée comme résultat. Il s’agit donc premièrement de tenir l’entrée du nez ouverte par un produit écarteur efficace comme "Sans Ronfler" anti ronflement.

 

 

“SansRonfler”= ronflement, le ronflement, ronflements, les ronflements, ronfler, apnées du sommeil, anti ronflement, anti ronflements, anti ronfler, anti apnées du sommeil, contre ronflement, contre ronflements, contre ronfler, contre apnées du sommeil, sans ronflement, sans ronflements, sans ronfler, sans apnées du sommeil,contre ronflements, contre ronflements, contre ronflements, contre ronflements.